Première image 3D de l'environnement proche d'une étoile supergéante chaude

image

HD 62623 est une étoile supergéante chaude singulière : contrairement à la majorité des autres étoiles de même classe spectrale, elle est entourée d'un environnement circumstellaire dense et complexe contenant à la fois du plasma et de la poussière. Les supergéantes chaudes, très brillantes, sont supposées être balayées par de puissants vents stellaires qui, entretenus par la très forte luminosité de l'étoile, devraient empêcher l'accumulation de matière et la formation de poussière dans leur environnement proche. Afin de mieux comprendre les phénomènes en jeu sur HD 62623, des chercheurs de l'Observatoire de la Côte d'Azur et du Max Planck Institute for Radio Astronomy ont d'une part, étudié la géométrie des zones d'émission du gaz et de la poussière, et d'autre part, mis au jour la cinématique de l'environnement le plus proche de l'étoile.

Leurs travaux ont fait l'objet d'une publication dans la revue Astronomy & Astrophysics ; DOI: 10.1051/0004-6361/201016193

FEMTO-ST, trophée INPI de l'Innovation 2010

Selon l'INPI les PME qui inscrivent la propriété industrielle dans leur stratégie de développement ont de meilleures performances économiques que les autres. C'est cette dimension que l'INPI distingue à travers les Trophées INPI de l'Innovation. Le lauréat 2010 de la catégorie Centre de recherche est FEMTO-ST, laboratoire basé à Besançon dans le Doubs, qui exerce son activité dans les domaines de l'automatique, de l'énergétique et de la fluidique, de la mécanique appliquée, des micro et nano sciences, de l'optique et des télécommunications. La valorisation des travaux des différents laboratoires s'est concrétisée par le dépôt de 17 demandes de brevets français avec pour certains une extension européenne, aux États-Unis et au Japon. Il est à l'origine de la création de huit start-up.

Prix fibre de l'innovation

Mardi 1er février 2011, dans le cadre de la manifestation organisée par Opticsvalley, sur le thème « De l'innovation à l'emploi industriel - Un défi pour l'Ile-de-France », s'est déroulée la 3ème édition du Prix Fibre de l'Innovation. Les 12 candidats nominés, tous représentants d'une entreprise ou d'un laboratoire membre d'Opticsvalley, ont présenté devant les 200 spectateurs présents, en 3 minutes chrono, leur innovation. Le public a ensuite désigné chaque lauréat (un dans la catégorie " Recherche ", un dans la catégorie « Industrie ») par vote secret à partir des deux critères de récompense indissociables dans ce prix : la pertinence de l'innovation et la qualité de la présentation.

Dans la catégorie « Recherche », Sylvie Lebrun, de l'Institut d'Optique Graduate School, a remporté les suffrages pour la présentation du « RAMBIO - Détection de cancers in-vivo ». Dans la catégorie « Industrie », Robert Lacoste, de la société ALCIOM a été désigné lauréat pour « L'Analyseur énergétique POWERPSY ».

Diodes laser : prix Beckurts pour OSRAM

diode

Désirée Queren, Stephan Lutgen et Adrian Avramescu, tous trois chercheurs chez OSRAM Opto Semiconductors, ont reçu le prix de la fondation Karl Heinz Beckurts, qui récompense l'innovation technique et scientifique dans le cadre industriel en Allemagne, pour leurs travaux sur des diodes laser à semiconducteurs, aux perspectives prometteuses dans les projecteurs compacts RVB. " La mise au point de lasers à semiconducteurs rouges, bleus et verts miniaturisés et bon marché est cruciale pour le déploiement à grande échelle de solutions de projection laser RVB ", selon Osram. Les diodes laser permettent de réaliser des pico-projecteurs, qui peuvent être intégrés à des appareils tels que smartphones ou appareils photos numériques, et qui offriraient une résolution et un contraste supérieurs aux dispositifs à base de LED conventionnelles.

Cinq galaxies lointaines détectées grâce à Herschel

herschel

Une équipe internationale d'astronomes, dont plusieurs chercheurs français, vient de mesurer l'éloignement exact de cinq galaxies très lointaines, grâce à l'observatoire spatial Herschel de l'ESA et à des observations au sol, impliquant notamment l'interféromètre de l'Institut de radioastronomie millimétrique. Les chercheurs ont utilisé une nouvelle méthode à partir d'un phénomène appelé " lentille gravitationnelle ", sorte de loupe cosmique. Ces résultats sont publiés dans la revue Science, DOI: 10.1126/science.1193420

Prix Jean Ebbeni 2010

prix

Le prix Jean Ebbeni, organisé par le club SFO/CMOI et sponsorisé par Quantel, a été décerné pour 2010 à Michel Honlet, directeur Recherche et Technologie au sein du développement de la Carl Zeiss Optronics GmbH à Oberkochen, en Allemagne. Depuis plus de 20 ans il se consacre au développement et la propagation active de solutions optiques pour l'industrie, et œuvre pour les synergies technologiques et les partenariats internationaux.

Des détecteurs nanoscopiques combinant optique et électronique

Des chercheurs de l'Université de Pittsburgh ont créé un détecteur nanoscopique pouvant être combiné avec des circuits électroniques de dimensions de l'ordre de l'atome, destiné à des dispositifs hybrides optique/électronique. De dimensions inférieurs à 4 nm, le dispositif mis au point par le groupe de chercheurs mené par Jeremy Levy, professeur de Physique et d'Astronomie à l'Université de Pittsburg, peut intéragir avec des molécules ou des points quantiques, et voir sa sensibilité aux différentes couleurs du spectre visible modulée sans nécessiter de filtres. Les résultats de ces recherches sont parus dans la revue Nature Photonics, DOI 10.1038/nphoton.2010.238

Des physiciens créent un " super-photon "

L'application du phénomène de condensat de Bose-Einstein aux photons s'est, jusqu'ici, heurtée à la disparition de ceux-ci lors de leur refroidissement. Les physiciens de l'Université de Bonn Jan Klärs, Julian Schmitt, Frank Vewinger et le Professeur Martin Weitz viennent pourtant de parvenir à, dans le même temps, refroidir la lumière et la concentrer. Le condensat photonique de Bose-Einstein constituerait une nouvelle source de lumière présentant les mêmes propriétés que le laser. Mais il aurait un avantage de taille sur celui-ci : « A l'heure actuelle nous ne sommes pas en mesure de fabriquer un laser qui produise de la lumière à ondes courtes - comme les UV par exemple, ou la lumière utilisée en radiographie », précise Jan Klärs. « Avec un condensat photonique de Bose-Einstein cela devient possible. » Ces travaux ont fait l'objet d'un article dans la revue Nature, DOI 10.1038/nature09567

Fraunhofer : un ordinateur ultra-puissant pour simuler les process laser en nanophotoniques

La simulation des process de production fondés sur le laser doit couvrir de larges gammes d'échelles de longueurs et de temps, particulièrement avec les nouvelles techniques employées en micro et nanophotonique. Pour ces applications, fortement consommatrices de ressources informatiques, Fraunhofer a développé de nouveaux algorithmes : ils rendraient les simulations plus simples à automatiser, et moins coûteuses que les méthodes expérimentales. Ces simulations permettraient aussi, au choix, d'intégrer, ou au contraire exclure, les fluctuations et incertitudes de mesure.

Vitrine de l'innovation 2010 - Lauréats

A l'issue du vote des membres du Comité de rédaction de Photoniques et des visiteurs inscrits sur le site photoniques.com, les Photons 2010 de la Vitrine de l’Innovation ont été attribués :

Photon d'or : Azur Light Systems : laser à fibre ALS-BLUE

Photon d'argent : ALPhANOV : imagerie infrarouge multispectrale étendue au terahertz TeraConverter/TeraCAM

Photon de bronze : New Imaging Technologies : capteur MAGIC™

Lire la suite...

Photoniques et EDP Sciences

La récente reprise de l'édition de Photoniques est pour EDP Sciences une heureuse occasion de rencontrer la communauté de l'optique et du laser. Photoniques est une belle revue dont nous sommes fiers de reprendre l'édition.

Rien ne change et tout change à la fois ! En effet, l'équipe qui était directement responsable de l'édition, de la régie publicitaire et de la maquette nous a rejoint. Vous retrouverez donc ces personnes au sein d'EDP Sciences mais elles y trouveront un environnement qui apportera davantage de moyens à la revue. Dans son travail d'éditeur, EDP Sciences s'efforce quotidiennement de répondre aux attentes des communautés scientifiques et techniques ; nous avons ainsi développé un fonds éditorial de 55 revues et un catalogue de 400 livres dans de nombreuses thématiques en français et en anglais.

Lire la suite...

Laurent Cognet reçoit le Prix Jean Jerphagnon

Destiné à promouvoir l'innovation technologique et la diffusion de l'optique-photonique dans tout domaine d'application (biotechnologies et santé, énergie et environnement, défense et sécurité, télécommunications fixes et mobiles, métrologie et instrumentation, etc.), le Prix Jean Jerphagnon a été attribué pour la troisième fois le 2 décembre 2010. Présidé par Thierry Georges, PDG de la société Oxxius, le jury qui regroupe des personnalités du monde de l'innovation, tant scientifique qu'entrepreneurial, a retenu cette année le projet de Laurent Cognet, 39 ans, directeur de recherche au CNRS (Centre de Physique Moléculaire Optique et Hertzienne, Université de Bordeaux), pour son projet ImmuQuant.

Quantel : Marc-Antoine Potagnik, ingénieur technico-commercial

Quantel compte un nouvel ingénieur technico-commercial. Titulaire d'un DESS Optique Laser et Matériaux, Marc-Antoine Potagnik était précédemment chef de produit de la division Lasers chirurgicaux chez Bernas-Médical. Après plusieurs expériences en tant qu'ingénieur R&D, il a collaboré de 2004 à 2008 avec la société Raytex, comme responsable de projet et ingénieur applications et développement. Il prend en charge chez Quantel une partie de la zone France.

Christophe Pecheyran, prix d'instrumentation

Christophe Pecheyran, du Laboratoire de Chimie Analytique Bio Inorganique et Environnement (CNRS / Université de Pau et des Pays de l'Adour), a reçu le prix d'instrumentation de la division de Chimie Physique de la Société Française de Physique et de la Société Chimique de France, pour des développements et applications de l'ablation laser en régime femtoseconde, haute cadence de tir (10 kHz) et balayage rapide du faisceau, mis au point pour l'analyse directe des éléments traces par spectrométrie ICPMS.

CNRS : Pierre Gohar, directeur de l'innovation

Pierre Gohar a été nommé directeur de l'innovation et des relations avec les entreprises (DIRE) du CNRS. Il était depuis 2008 directeur à la valorisation et aux partenariats de l'Université de Technologie de Compiègne, et directeur de l'Institut Carnot UT.

Un consortium en photonique teste un nouveau modèle de subvention

Le consortium européen ACTMOST est sur le point d'expérimenter un nouveau modèle de soutien industriel avec l'appui financier de la Commission européenne. Cette initiative doit permettre aux entreprises - en particulier les PME - d'avoir un accès immédiat, sans risques et sans frais aux technologies de haut niveau. La photonique a été identifiée comme un cas-test idéal de ce nouveau modèle de subvention. Selon la plate-forme technologique européenne "Photonics 21" qui regroupe industriels ainsi qu'institutions et universités de la photonique européenne, le marché global de la photonique en 2008 était estimé à environ €270 milliards, la part européenne étant de €55 milliards. Plus de 5000 entreprises en Europe seraient impliquées dans la photonique, pour la plupart des PME, pour qui la conception, la fabrication, l'intégration et le test de composants photoniques restent très complexes.

ACTMOST propose un soutien financier et technologique sous forme de package complet, de la conception optique au test de fiabilité, en passant par le prototypage, la réplication et le packaging. Le financement est, sous certaines conditions, subventionné par la Commission Européenne.

Une station solaire pour véhicules hybrides rechargeables

L'Institut national de l'énergie solaire (Ines) et Toyota ont inauguré lundi 4 octobre une station solaire pour véhicules hybrides rechargeables (VHR) près de Chambéry. Issue de la collaboration entre le CEA, l'Ines et Toyota, et bénéficiant du soutien de l'Ademe, cette plate-forme expérimentale constitue la première phase d'une étude sur la convergence énergétique bâtiment-transport à Chambéry et au CEA Grenoble. Dix Toyota Prius hybrides rechargeables seront expérimentées avec différents démonstrateurs photovoltaïques. La station solaire est constituée d'une ombrière photovoltaïque de 150 m² et de douze bornes de recharge implantées sur le site de l'Ines ; elle a une capacité potentielle de charge équivalente à 135 000 kilomètres annuels (150 Wh/km).

Nouvelles perspectives pour les collecteurs de lumière à nanopiliers

Le groupe de recherche d'Ali Javey, chercheur à la division des sciences de la matière du Berkeley Lab et professeur d'ingénierie électrique et d'informatique théorique à l'UC Berkeley, a mis au point une technique de production de masse de nanopilliers de sulfure de cadmium, qui doivent permettre de développer une nouvelle génération de cellules photovoltaïques. " Pour optimiser l'efficacité de l'absorption optique large-bande de nos nanopilliers, nous avons employé une structure à deux diamètres, constituée d'un sommet de faible diamètre (60 nm) présentant une faible réflectivité, et une base de large diamètre (130 nm) ", explique Ali Javey. " Cette structure à double diamètre a absorbé 99 % de la lumière incidente entre 300 et 900 nm, à comparer aux 85 % obtenus avec nos précédents nanopilliers, qui avaient un diamètre uniforme. " Selon leurs créateurs, ces nanopilliers absorbent la lumière aussi bien, voire mieux, que les cellules solaires à film mince du commerce à base de telliure de cadmium par exemple, tout en nécessitant beaucoup moins de matériau semiconducteur, et en permettant de s'affranchir de revêtements anti-réflechissants. Un article exposant ces travaux a été publié en ligne dans la revue NANO Letters, DOI 10.1021/nl1010788

AMS Technologies et Kotura signent un accord de distribution

Kotura, spécialisé en photonique silicium, a signé pour l'Europe un accord de distribution avec AMS Technologies, présent notamment sur le marché de l'optoélectronique. L'offre de Kotura comprend des atténuateurs optiques, ainsi que leur environnement. L'équipementier entend ainsi accroître sa part de marché.