ALPhANOV : Module « Pulse-on-Demand » picoseconde

ALPhANOV : Module Pulse-on-Demand picoseconde

Description

Le produit présenté est un module à diode laser fibré dit « Pulse on Demand » à même de générer des impulsions à la demande du régime de la centaine de picosecondes jusqu'au continu.

Cette génération d'impulsions ultracourtes est réalisée à partir d'un signal de déclenche lent obtenu typiquement à partir d'un générateur basse-fréquence avec un large choix de diodes laser fibrées à des longueurs d'ondes très diverses.

Ce module peut également être piloté par signal TTL, pour émettre des impulsions optiques à la demande qui sont une recopie du signal électrique sur la plage temporelle allant de 1 nsec au régime continu. La jigue associée à l'impulsion est inférieure à 8 psec.

Les applications visées par ce produit sont la calibration de détecteurs optiques, la génération de signaux de synchronisation, le test de composants spécifiques ou l'injection de lasers à fibre.

Innovation apportée

La principale innovation apportée par le PDM Picoseconde est la possibilité de générer des impulsions optiques d'une durée comprise entre la centaine de picoseconde et le régime continu par le biais d'un générateur électrique d'impulsions. Ce produit répond à la fois aux besoins des utilisateurs nécessitant des signaux optiques courts sub-nanoseconde, mais également à ceux qui souhaitent générer des impulsions lumineuses à la demande, quelles que soient la durée et la cadence désirée. Le pilotage en régime picoseconde par signal de déclenche (front montant) permet de s'affranchir de l'utilisation de générateurs de signaux rapides (>GHz) pour obtenir des impulsions optiques courtes à moindre coût. Ainsi, grâce à ce module très simple et à coût réduit, un simple signal ayant une bande passante de plusieurs dizaines de MHz suffit pour obtenir des impulsions optiques psec.

Le centre technologique ALPHANOV, bras armé du pôle de compétitivité « route des lasers » et plus gros acteur Français en micro-usinage laser, apporte les moyens technologiques nécessaires au soutien de projets innovants de R&D industriel porteurs de croissance et d'emploi. Déployé sur une superficie de 700m2 de locaux techniques et de bureaux (et bientôt 2000m2 au sein du futur bâtiment « Institut d'Optique d'Aquitaine »), ALPhANOV emploie plus de 25 ingénieurs et spécialistes des technologies et du transfert. ALPhANOV (anciennement PALA) affiche plus de 1500 contrats réalisés ou en cours sur une base de plus de 300 clients, les participations à de nombreux projets collaboratifs et bénéficie aujourd'hui du label CRT (Centre de Ressources Technologiques) décerné par le Ministère de la Recherche.

Lire la suite...

Muquans - Absolute Quantum Gravimeter

Muquans - Absolute Quantum Gravimeter

Description

Le système AQG (Absolute Quantum Gravimeter) permet de réaliser des mesures de gravité avec une extrême précision. Il est basé sur une technologie développée par les partenaires académiques de Muquans, l’observatoire de Paris et l’Institut d’optique, technologie qui consiste à piéger et refroidir un nuage d’atomes de rubidium à des températures proches du zéro absolu, puis à mesurer l’accélération subie par ce nuage d’atomes au cours d’une chute sur une dizaine de cm. On parvient ainsi à mesurer l’accélération de la pesanteur avec une précision relative de l’ordre de 10-9. Après plus de 20 années de recherche fondamentale, couronnées notamment par deux prix Nobel de Physique, le AQG constitue la première application commerciale au monde des atomes piégés et refroidis par laser. Il s’agit donc d’une révolution technologique. La mesure de gravité présente un fort intérêt pour diverses applications dans le domaine des sciences de la Terre. En effet, la mesure de gravité en surface permet d’accéder à des informations sur la répartition de densité dans le sous-sol. Ce gravimètre sera donc utilisé par les géophysiciens pour la surveillance des volcans, des failles sismiques, des nappes phréatiques, ainsi que pour la sécurisation des forages pétroliers.

Innovation apportée

L’utilisation d’atomes piégés et refroidis par laser permet de créer un état de la matière particulièrement intéressant pour la réalisation de mesures inertielles de haute précision. Ainsi, le AQG présente une forte valeur ajoutée par rapport aux technologies existantes :

  • il réalise une mesure de gravité absolue, permettant d’offrir à la fois une excellente sensibilité à court terme et une absence de dérive sur de longues durées.
  • Par rapport à ses concurrents directs, il offre une excellente portabilité pour une utilisation sur le terrain, qui simplifie grandement les aspects logistiques pour les utilisateurs.
  • Un soin extrême a été apporté à l’ergonomie du système de manière à offrir à l’utilisateur une simplicité d’utilisation aussi grande que possible. La mesure de gravité ne nécessite donc qu’un nombre minimum de réglages et peut être effectuée en un temps record.
  • Les contraintes de maintenance sont extrêmement réduites, ce qui permet à l’utilisateur de réaliser des mesures sur site pendant de très longues durées, ce qui est essentiel pour certaines applications de surveillances.

Muquans est une jeune start-up de haute technologie, issue des activités de recherche menées à l’observatoire de Paris et à l’Institut d’optique. Elle propose une nouvelle génération d’instruments de mesure basée sur l’utilisation d’atomes piégés et refroidis par laser. Son portefeuille de produits comporte, outre le gravimètre présenté dans la Vitrine de l’innovation 2012, une horloge atomique, capable de générer une référence temps/fréquence ultra-stable, intéressant différents types d’applications en métrologie. Créée en 2011, Muquans s’est installée sur le territoire du pôle Route des lasers, en région Aquitaine. Elle compte aujourd’hui 5 salariés.

Lire la suite...

Qiova : Modules « Optique Vision »

Qiova : Modules « Optique Vision »Qiova

Description

Le produit présenté est une gamme de Modules Optique Vision (MOV). Ces modules, systèmes composés d’éléments d’optique et de vision industrielle avancés, s’insèrent en sortie d’un système classique de marquage laser. Ils permettent un marquage visible ou non à l’œil nu, sur une très large palette de matériaux, que ceux-ci autorisent ou non un marquage contrasté (la plupart des métaux, le verre, les céramiques, les polymères y compris le POM, le papier, le cuir…).

Innovation apportée

Les modules MOV de Qiova permettent d’étendre les fonctionnalités des lasers en général, et des lasers ultra-brefs en particulier, offrant de nouvelles possibilités pour la traçabilité à moindre coût, telles que :

  • la réalisation rapide et directe de structures uniques et non reproductibles intégrant des fonctionnalités authentifiantes ;
  • le marquage « flash » de formes uniques, complexes et modulables en temps réel dont les dimensions peuvent être comprises entre 50 µm et 5 mm de côté ;
  • la texturation de larges surfaces (plusieurs cm2) ;
  • le marquage coloré sur matériaux métalliques ;
  • l’intégration de techniques de mise en forme du faisceau et l’accélération du marquage ;
  • l’optimisation des procédés d’usinage et de marquage laser (qualité d’usinage et taille des motifs).

Qiova est une start-up stéphanoise créée en 2011 par Benjamin Dusser et Sébastien Landon, lauréats en 2011 du 13ème Concours national d’aide à la création d’entreprise de technologies innovantes du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche en partenariat avec OSEO, dans la catégorie « Emergence ». Bureau d’études techniques spécialisé dans les lasers, l’optique industrielle et la traçabilité, Qiova s’appuie sur sa maîtrise des interactions lumière-matière pour proposer des technologies innovantes de marquage laser et de relecture, efficaces sur de très nombreux matériaux et produits. En augmentant les possibilités des sources laser industrielles classiques, Qiova offre des solutions adaptables aux besoins spécifiques de chaque client et leur assure une longueur d’avance en matière de traçabilité et de lutte anti-contrefaçon. Afin de rester à la pointe de l’innovation, Qiova a noué de nombreux partenariats avec des laboratoires de recherche, une école d’ingénieurs et différentes entreprises.

Lire la suite...

Photonis : capteur CMOS

Photonis : capteur CMOSPhotonis : capteur CMOS

Description

Photonis présente sur la Vitrine de l’innovation 2012 le capteur CMOS haute définition Lynx, conçu pour travailler aussi bien dans des conditions d’éclairage diurne qu’en environnement à faible niveau de lumière : il est ainsi capable de répondre aux besoins des applications dans lesquelles la variation de lumière est importante.

Innovation apportée

Le capteur CMOS Lynx offre une résolution SXGA (1280 x 1024 pixels) avec des pixels de 9,7 µm2, une fréquence allant jusqu’à 100 images/seconde, et un bruit de lecture inférieur à 4 électrons. Sa capacité à s’adapter à des conditions de lumière très différentes en font un capteur polyvalent, qui peut être utilisé dans une très large gamme d’applications.

Photonis est un groupe multinational de haute technologie, avec plus de 40 ans d’expérience dans la fabrication, les ventes et l’innovation, spécialisé dans les technologies de capteurs d’image. Le groupe intervient au niveau international sur les marchés de la vision de nuit, l’industriel, le scientifique et la recherche médicale. Photonis se développe à un rythme soutenu et va de plus en plus devenir une société multinational d’envergure, basée sur la technology, afin de fournir à ses clients des produits et des services de plus en plus performants, avec un haut niveau de qualité.

Lire la suite...

ULIS : Imageur infrarouge 384x288 pixels

ULIS : Imageur infrarouge 384x288 pixels

Description

Après l'introduction en 2008 du premier imageur infrarouge à base de bolomètre dans un format de 1024x768 pixels, ULIS complète aujourd'hui sa gamme de produits au pas de 17µm avec le lancement de son PICO384PTM, une matrice 384x288 pixels, capable d'opérer jusqu'à une fréquence de 400 kHz et destiné aux applications grand public.

Le Pico384E (TM) est un capteur infrarouge non-refroidi, disposant d'une sensibilité thermique NETD (Noise-Equivalent Temperature Difference) de l'ordre de 40mK, et d'une constante de temps thermique en dessous de 10ms : cela lui confère un bon facteur de mérite, inférieur à 400mK.ms. Le Pico384 ™ est adapté aux caméras infrarouge compactes destinées aux applications militaires et professionnelles haut de gamme. Ces caméras requièrent une importante sensibilité thermique, qui permet aux utilisateurs de distinguer des objets plus petits à des distances plus grandes. Les applications possibles englobent la surveillance longue distance, les viseurs pour armes thermiques, la reconnaissance de situation pour les véhicules au sol, les jumelles portables et les capacités infrarouge des drones.

Innovation apportée

Pour la première fois, un composant infrarouge intègre une interface de communication I²C et un système de pilotage inspiré des imageurs CMOS visibles, qui facilitent son intégration dans les environnements électroniques standards. Il simplifie ainsi la conception des caméras infrarouge en améliorant la compatibilité avec la production à grande échelle de caméras visibles.

Grâce à un convertisseur analogique/numérique intégré, une sortie 2x8bits associée aux signaux Hsync, Vsync, Psync, cet imageur s'interface directement avec les calculateurs DSP du commerce. Conçu pour répondre aux applications automobiles telles que la vision de nuit et la détection de piéton, le PICO384PTM répond aux exigences de la spécifications AEC_Q100 grade 3.

ULIS, une filiale de Sofradir et de GE Equity, est spécialisée dans la conception et la production de capteurs d'image infrarouge de haute qualité pour des applications de thermographie, sécurité et surveillance, transport et militaires. Elle est la seule société parmi les trois leaders mondiaux de détecteurs infrarouge non refroidis à utiliser la technologie de silicium amorphe. ULIS est basée à Veurey-Voroize, près de Grenoble, et compte 140 employés.

Lire la suite...

AUREA Technology : Module de comptage de photons uniques

AUREA Technology : Module de comptage de photons uniques

Description

Mis sur le marché en 2012, le module de comptage de photons uniques, le SPD_AT, est le premier module au monde " tout-en-un " de TCSPC (Time-Correlated Single Photon Counting) intégrant dans le même boîtier jusqu'à deux têtes de détections extrêmement sensible dans le proche infrarouge [900 à 1,7 nm] et une fonction de corrélation temporelle d'une résolution de 50 picosecondes rms.

Le SPD_AT se présente sous la forme d'un appareil de mesure de table compact et complet intégrant une ou deux photodiodes à avalanche InGaAs fonctionnant en mode Geiger, un système de refroidissement, un logiciel embarqué, un électronique faible bruit, un clavier et un écran LCD. Une face-avant et un logiciel ergonomique permettent de piloter les points de fonctionnement de la photodiode, et de visualiser en temps réel toutes les données nécessaires à l'utilisateur.

Le module de TCSPC d'AUREA Technology est compact, performant, et très simple d'utilisation. Il permet d'analyser par fluorescence ou photoluminescence la durée du temps de vie de matériaux, molécules, cellules… De telles analyses sont désormais indispensable dans de nombreux domaines, comme la biologie, le médicale, la chimie, l'environnement et les semi-conducteurs.

Innovation apportée

Le SPD_AT d'AUREA Technology est le premier module compact et ergonomique de détection de photons intégrant une fonction TCSPC complète. Cette nouvelle fonction permet à l'utilisateur de mesurer directement grâce à un logiciel dédié, une courbe de fluorescence ou de photoluminescence.

La première innovation repose sur l'intégration de la technologie comptage de photons par photodiode a avalanche InGaAs en mode Geiger, un système de refroidissement a effet Peltier, une électronique embarquée très faible bruit et un logiciel ergonomique.

La deuxième innovation est dans l'usage : le module de TCSPC d'AUREA Technology est non seulement particulièrement compact et performant, mais offre également un logiciel ergonomique facile d'utilisation.

Lauréate du concours création-développement du MESR, nommée dans les « 20 start-up française à la pointe » par le magazine Usine Nouvelle, sélectionnée « success story à l'export » par UBIFrance, et récemment interviewée par le magazine Laser Focus World, la société AUREA Technology a été créée en septembre 2010 à Besançon. Elle développe, fabrique et commercialise des instruments de mesures optiques de hautes performances. Elle a signé un accord de transfert de savoir-faire avec l'institut FEMTO-ST.

Lire la suite...

Vitrine de l’innovation 2013 - Lauréats

vitrine 2013
Les lauréats des Photons 2013
entourés des partenaires
de l'opération Vitrine de l'innovation.
De gauche à droite :
Stéphane DENET, PDG d'Innoptics
(Photon de bronze),
Samuel BUCOURT, Vice-président de l'AFOP,
Thomas VILLEDIEU, chef de produits chez iXFiber
(Photon d'or),
Philippe AUBOURG, président de la SFO,
Philippe FEAUTRIER, fondateur de First Light Imaging
(Photon d'argent),
Patrice CROCHET, directeur commercial de iXFiber
(Photon d'or)
et Azzedine BOUDRIOUA, président du comité
d'organisation du congrès Optique Paris 13.

Les Photons décernés lors de la Vitrine de l’innovation ont récompensé cette année :

Photon d'or : iXFiber - Fibre optique polarisante

Photon d'argent : First Light Imaging - Caméra d'imagerie en lumière faible ultra-rapide

Photon de bronze : Innoptics - Laser bas bruit haute cohérence

A l'issue de leur présentation lors de la journée « produits et services innovants en photonique » organisée par l’AFOP le 20 juin, les produits sélectionnés pour la finale ont été présentés sur le stand de Photoniques, lors du salon Optique Paris 13 (du 8 au 11 juillet), où ont été décernés les Photons d’or, d’argent et de bronze de cette édition 2013.

Créée en 2003, la Vitrine de l'Innovation est un concours annuel qui présente une sélection de produits et de savoir-faire innovants en optique photonique, issus d'équipes de R&D françaises, mis sur le marché depuis moins d'un an.

Au total, ce sont 17 produits, savoir-faire et services issus d’équipes de R&D françaises en optique photonique qui ont concouru cette année :

Lire la suite...

Vitrine de l'innovation 2012 - Lauréats

vitrine 2012
De gauche à droite : Jérôme Prieur (Aurea
Technology), photon de bronze ; Sébastien
Landon et Benjamin Dusser (Qiova),
photon d’argent ; Bruno Desruelle
(Muquans), photon d’or.

Les Photons décernés lors de la Vitrine de l’innovation du salon Opto ont récompensé cette année :

Photon d'or : Muquans

Photon d'argent : Qiova

Photon de bronze : Aurea Technology


Créée en 2003, la Vitrine de l'Innovation est un concours annuel qui présente, dans le cadre du salon Opto, une sélection de produits et de savoir-faire innovants en optique photonique, issus d'équipes de R&D françaises, mis sur le marché depuis moins d'un an.


En 2012, 6 produits ont été sélectionnés par le comité de rédaction de Photoniques :

Un vote associant les membres du comité de rédaction de Photoniques, les exposants du salon Opto et tous les visiteurs a permis de récompenser les trois produits reconnus comme les plus innovants par l'attribution des Photons d'or, d'argent et de bronze. La remise des prix a eu lieu le mercredi 24 octobre 2012.

La Vitrine de l'innovation est organisée par Photoniques en partenariat avec GL Events, organisateur du salon Opto, l'AFOP, syndicat professionnel de l'optique photonique, et la Société française d'optique.

Lire la suite...

Vitrine de l'innovation 2011 - Lauréats

vitrine_2011

Décernés dans le cadre de la Vitrine de l’innovation du salon Opto, les Photons 2011 ont récompensé :

Photon d’or : Floralis

Photon d’argent : CEA-Liten

Photon de bronze : ALPhANOV

Créée en 2003, la Vitrine de l'Innovation est un concours annuel qui présente, dans le cadre du salon Opto, une sélection de produits et de savoir-faire innovants en optique photonique, issus d'équipes de R&D françaises, mis sur le marché depuis moins d'un an.

En 2011, 10 produits ont été sélectionnés par le comité de rédaction de Photoniques :

Un vote associant les membres du comité de rédaction de Photoniques, les exposants du salon Opto et tous les visiteurs a permis de récompenser les trois produits reconnus comme les plus innovants par l'attribution des Photons d'or, d'argent et de bronze. La remise des prix a eu lieu le mercredi 5 octobre 2011.

La Vitrine de l'innovation est organisée par Photoniques en partenariat avec GL Events, organisateur du salon Opto, l'AFOP, syndicat professionnel de l'optique photonique, et la Société française d'optique.

Lire la suite...